займы онлайн наличными микрозаймы онлайн наличными займы онлайн микрозаймы онлайн срочные займы онлайн наличными срочные микрозаймы онлайн наличными займ онлайн микрозайм онлайн займ онлайн наличными микрозайм онлайн наличными займы онлайн наличными микрозаймы онлайн наличными

Soutenez nos annonceurs et sponsors et visitez leurs sites

Rallye de la Caillette 2009

[nggallery id=50]

Forces en présence

Les 911 sont en plus petit nombre que les Alpines, mais elles ont la puissance. Pauget co-piloté par Christelle son épouse sur sa splendide 930 Turbo est favori avec Burnichon/Mollar 911 groupe 4 , Bassaler père et fils 911 3L, Brunel/ Berthonneau 911 groupe 4, Pilloux/Pintout 911 3L.
Le plateau des 7 Alpines comprend les 1800 de Alligier/El Malan et Closier père et fille, les 1300 S de Chabanon/Pomares et Ravoux/Coutant, la 1300 de Emsens/Dubesset, l’A 310 1800 de Grimaud/Cottin et la V6 de Ecot/Grand.
En tourisme les frères Vayssettes sur leur 2002 ti groupe 2 très affutée et l’Escort de Repellin fils et père et 104 ZS de Leblanc/Quintat. 10 équipages pour le Team Rallyevh, et 2 autos du RBV Racing.

ES 1 Barcelonne 6,4 kms. Une petite route très sinueuse, des bosses, du gravier, c’est très physique et le moindre relâchement se paye cash.
« Le Renard » Pierre Chabanon 4 ème au milieu des grosses.
Pauget signe le meilleur temps en 4’22 ( 12 ème temps du moderne). Devant un groupe de 3 »6 à 7 »4, Burnichon, Bassaler, Chabanon, Brunel, Vayssettes et Alligier 7 ème temps.
Pilloux trouve que son auto roule bien, Ravoux a du mal à s’habituer aux routes, Grimaud apprend, Closier se plante dans la 2 ème chicane, Leblanc et son « taille crayon » comme il dit devance Emsens, Ecot et Repellin qui doit à la poigne des spectateurs de ressortir du champ dans lequel il était parti jardiner.
Christelle Pauget est blanche comme un linge, elle ne supporte pas bien le traitement de Pascal.

ES 2 Combovin . 14,3 kms. Une route large en montée, rapide mais glissante, puis un plateau tout en courbes rapides avec du gravillon à profusion.
Le calvaire de Christelle.
Pauget signe le meilleur temps en 8’12 » ( 10 ème moderne) à vue car Christelle est très malade elle ne peut pas lire une seule note. Du coup Pascal ne veut pas trop la secouer, il enquille les courbes en 4 ème sans trop ralentir!!!!Ca paye. Il devance Burnichon de 10 » et Alligier de 13 » et Bassaler de 17 ». L’autre groupe suit entre 26 et 36  »: Brunel, Closier qui ratatouille, Grimaud, Pilloux et Vayssettes.
Le Renard toutes griffes dehors sort de la route dans la montée et tombe dans petit ravin: l’auto est bien chiffonnée mais l’équipage n’a rien.

Assistance avant la nuit. Le commissaire technique fait démonter les xénon de l’Alpine de Alligier qui devra partir avec les phares d’origine. L’assistance Pozzalo change les carbus de Closier.

ES 3 Barcelonne 2: Nuit
Les frères Vayssettes et Repellin fils et père approchent les sommets.
Pauget ne repart pas son épouse est trop malade! Burnichon bien éclairé en profite devant le RBV racing Vayssettes et Brunel au coude à coude à 6 et 7 ». 5 ème temps de Pilloux qui précède toutes les Alpines ( champagne svp).

ES 4 Combovin version longue . Nuit 22, 7 kms
La version rallongée reprend la descente du col des Limouches sur 8 kms d’une route large et sinueuse assez grasse.
Exploits de Repellin et Ravoux 4ème temps dans la même seconde.
Burnichon précède Alligier de 21 » et Bassaler de 33. Jacques le père de JB Repellin est tout fier: le fiston roule fort la nuit. Et que dire du funambule Ravoux qui ne lève pas le pied. Cette fois ci Brunel bat Vayssettes de 4 » et Grimaud bat Pilloux de 3 ». Closier suit à 8 », mais sa vision de nuit s’est bien détériorée au fil des ans et pour cause: sur la plateau Valérie relève la tête et dit « mais on n’y voit rien! » « Merci » lui dit son père qui roulait en code depuis le départ.

Assistance avant dodo: Pozzalo découvre que l’arbre de roue de l’Alpine de Closier est cassé au niveau de la roue qui tient par l’étrier de freins. On a la pièce dans le camion, il faudra changer le lendemain matin (ce qui fut fait en 10′).
Dimanche matin

ES 5 Barcelonne 3.
Bassaler sur le fil du rasoir.
1er Burnichon qui ne lève pas sur un droite sur bosse suivi d’un gauche referme, Bassaler à 2 »8 est proche de la correctionnelle, Vayssettes à 5/10 aperçoit le scratch, Closier reverdit à 9 » de la tête devant Brunel à 5/10 ème.
Pilloux devance Alligier dont la mine s’allonge de plus en plus de 8/10ème. Ravoux, Repellin et Grimaud sont dans un mouchoir. Emsens est tout proche suivi de Leblanc à 7 ». Ecot bloque son accelérateur et se fait une chaleur dans la chicane.

ES 6 Combovin 3 14,3 kms
Les play boys Alligier/ El Malan retrouvent le sourire.
Le temps est pourri, il pleut, ça glisse dans la montée et c’est vraiment vilain sur la plateau: des flaques d’eau, de la boue dans les cordes, du gravillon dans les courbes…bref du rallye d’automne.
Les Alpines 1800 de régalent: Alligier meilleur temps en 9’14 devant Closier à 11 » devant Burnichon qui commence à gérer. Et qui c’est le 4 ème? Ravoux à 28 » devance le RBV Racing Brunel et Vayssettes.
Exploit de Emsens 7 ème temps devant Repellin, Ecot et Leblanc qui ne tient pas son auto dans le glissant.
Bassaler sort de la route dans un mauvais droite glissant, Grimaud casse un arbre de roue quelques centaines de mètres plus loin, Pilloux se fait une grosse chaleur sur le plateau avec un triple 360 qui se termine dans un talus qui le renvoie de l’autre côté. Il craint que l’auto soit tordue et il ne repart pas mais finalement c’est peu de chose.
Reste 10 concurrents.

ES 7 Barcelonne 4 . Le temps est sec dans la vallée.
Les frères Vayssettes au 7 ème ciel!
Ils font le scratch en 4’28 » ( 18 ème temps moderne), Alligier est à 1/10 ème et Burnichon à 5/10. C’est beau ça.

ES 8 Combovin 4 La montée est sèche maintenant, mais le plateau toujours mouillé.
Les play boys confirment
Alligier/El Malan attaquent toujours; ils font le meilleur temps encore une fois devant Burnichon/ Mollar et Closier père et fille dans la même seconde. Repellin 4 ème se fait violence et devance Brunel de 8/10 et Vayssettes de 2 ». Ravoux, Emsens, Ecot et Leblanc assurent.

Classements

Periode 1 : 1 er Emsens/ Dubesset Alpine 1300………..Team Rallyevh
Période 2 : 1 er Alligier/ El Malan Alpine 1800………Team Rallyevh
2 ème Vayssettes/Vayssettes 2002 ti…RBV Racing
3 ème Closier/Closier Alpine 1800…Team Rallyevh
Période 3 : 1 er Burnichon/Mollar 911 groupe 4………Team Rallyevh
2 ème Brunel/Berthonneau 911 Groupe 4.RBV Racing
3 ème Repellin/Repellin Escort………………..

SCRATCH 1 er Burnichon/Mollar 911……. 3D4………..Team Rallyevh
2 ème Alligier/El Malan Alpine 1800 ..2SC3S…Team rallyevh
3 ème Brunel/ Berthonneau 911……… 3D4…..RBV Racing
4 ème Vayssettes/Vayssettes.. 2002 ti..2SC3S…RBV Racing
5 ème Closier/Closier….Alpine 1800…2SC3S…Team Rallyevh
6 ème Ravoux/Coutant..Alpine 1300 S….2SC1S.. Team Rallyevh
7 ème Repellin/Repellin ..Escort…….3D3
8 ème Emsens/Dubesset.Alpine 1300……1B2…..Team Rallyevh
9 ème Leblanc/Quinzat.. 104 ZS………3D2…..Team Rallyevh
10 ème Ecot/Grand…Alpine… A 310 V6..3D4…..Team Rallyevh

CONCLUSION

Guy Burnichon et Serge Mollar: la course maitrisée
2 ème victoire scratch de la saison pour l’équipage au volant de leur belle 911 groupe 4. Voilà qui augure d’une belle place à la Coupe de France.
Cette organisation de l’ASA Drôme est en tous points excellente. Parcours concentré, passage des VH devant, parc d’assistance correct, epreuves spéciales très différentes. Il manque peut être juste une petite fête spéciale VH.

PS: les temps des ES sont sur le site de l’ASA

Laisser un commentaire