займы онлайн наличными микрозаймы онлайн наличными займы онлайн микрозаймы онлайн срочные займы онлайн наличными срочные микрозаймы онлайн наличными займ онлайн микрозайм онлайн займ онлайн наличными микрозайм онлайн наличными займы онлайн наличными микрозаймы онлайн наличными

Soutenez nos annonceurs et sponsors et visitez leurs sites

Rallye de la Drôme 2005

[nggallery id=8]

Le rallye de la Drôme, plus connu des amateurs sous le nom de « Paul Friedman » qui s’est déroulé dans le Vercors les 23 et 24 Juillet avait eu la bonne idée, comme l’année dernière d’inviter les VH à la fête.

Dix d’entre eux s’étaient laissé tenter. Seulement six pour la première édition. C’est pas si mal si l’on considère les absents excusés : Soleil en panne de copilote, Closier et Bassaler qui préparent de nouvelles mécaniques

Les Porsche composaient une fois encore le gros de la troupe conduite par Triniane et sa superbe 3l RSR. Garino était revenu de ses Alpes Maritimes secondé pour l’occasion par son préparateur, le sympathique André Caruso. Chol, second l’an dernier, Burnichon, Golfier et Dupasquier complétaient l’écurie Flat 6.
En Tourisme la lutte promettait d’être chaude entre le bouillant Bernard Salino et sa déjà célèbre BMW orange, le champion du comité, Pierre Guillaud sur son Alfa, et les deux superbes opel Kadett GTE de Pelosi et Guinchard.

Dès l’ES1 Triniane fait parler la poudre et la cylindrée. Burnichon à 9s débute également très fort conduisant la meute des poursuivants, avec dans l’ordre Garino à13s, Chol à 14s et Dupasquier à 15s. Golfier, à déjà 50s reste sous la menace de Salino à 53s, leader des tourimes devant Guinchard, Gullaud et Pelosi qui a du avoir un souci.

L’ES2 est une fois encore effectuée en liaison.

On attaque le 2ème tour. Les Dupasquier se réveillent ; Dominique reprend son cahier à l’endroit et Henry retire l’oeuf qui s’était glissé sous la pédale de droite. Triniane ne perd que 2s, Chol 7s, Garino 11s. Burnichon est victime d?un gros coup de mou à 16s. En tourime, Guillaud lui aussi se rebelle en collant 5s à Salino qui domine les deux Opel dePelosi et Guinchard dans l’ordre.

L’ES3, le col de Tourniol, superbe spéciale de 13km dont 10 en descente composée d’enfilades très rapides entrecoupées d’épingles serrées et de virages qui ferment. Un grand moment. A l’arrivée même les Porsche n’ont plus de freins ! Garino montre pour la première fois son potentiel en s’offrant le scratch 2/10ème devant Dupasquier qui a pourtant bien transpiré. Triniane concède 4s. A 16s, Chol se bat bien. Burnichon n’est plus dans le coup.En tourisme Guillaud frappe encore 6s devant Pelosi. Salino, frappé du même mal que Burnichon lâche 25s.Guinchard est encore plus loin.

A l’issue de la première étape Triniane possédait une avance substantielle. Dupasquier à 10s et Garino à 21s payaient un départ laborieux. Chol et Burnichon se promettent une belle bagarre pour le lendemain. En tourisme, Guillaud a pris le dessus sur Salino à 30s, Pelosi et Guinchard.

Dimanche, 9ES sont au programme. ES4, La Motte Fanjas : Deux petitsVO sinueux, gravillonnés avec des virages en dévers qui referment sur des petits ponts, des bosses qui délestent, entrecoupés d’une descente à fond de 5 où les plus rapides montent à plus de 160. Garino frappe le premier. Triniane le marque de près, à 1,5s. Suivent Chol et Burnichon séparés de moins d’une seconde. Dupasquier a une nouvelle fois du retard à l’allumage et perd près de 6s. En tourisme, Guillaud casse sa transmission dans la descente. Roues bloquées, il réussi à rester sur la route et finit par s’arrèter en laissant une trace de plus de 50m. Pelosi précède Salino de 6/10ème . Guinchard suit tranquille.

ES6, Bouvante : Une montée rapide sur une route assez large. Il faut des watts, couper le moins possible dans les enfilades et bien enrouler les épingles. Dupasquier et Triniane sont dans un mouchoir, séparés de 2/10ème. Garino laisse 4,5s. Chol à 14s prend un avantage de 5s sur Burnichon qui s’est laissé devancer par Golfier. En tourisme on a sorti les couteaux, Pelosi reprenant encore 2s à Salino.

ES7, le col de l’Echarasson : Un plateau piègeux, surtout les gauches, suivi d?une belle descente. Dupasquier maintient la pression mais Triniane et Garino sont dans ses roues à 1s et 4s. Chol a cassé une roue dans une corde et perd 30s sur Burnichon. Pelosi devient, reprenant 17s à Salino.

ES8, La Motte : Dupasquier insiste mais Garino lui colle aux basques. Triniane par contre laisse d’un coup près de 9s. Cela commence à devenir intéressant. Burnichon reprend encore 2s à Chol, de même que Pelosi à Salino.

ES9, Bouvante : Encore Dupasquier, 2s devant Triniane et 7s devant Garino. Burnichon continue d?affirmer ses prétentions pour la 4ème place. Pelosi 5s devant Salino se rapproche petit à petit.

ES10, L’Echarasson : Triniane a senti la menace et se donne un peu d’air, 5s plus vite que Dupasquier. Garino qui a tiré tout droit perd 10s. Burnichon contrôle Golfier et Chol. Salino faiblit et Pelosi revient à moins d’une seconde au général.

On attaque le dernier tour. La Motte : Dupasquier met le paquet laissant Triniane à 11s. Garino est à 14s après avoir fait une incursion dans un champ. Salino semble avoir abdiqué, concèdant 14 s à Pelosi. Les temps de l’avant dernière spéciale, Bouvante, ne sont pas communiqués aux concurents et le suspens reste entier au départ de l’Echarasson. Au point stop Triniane est allé 4s plus vite que Dupasquier, ce qui les place sensiblement dans le même temps au général. A la remise des prix Triniane est déclaré vainqueur. Il a réussi une superbe montée dans Bouvante qui lui donne la victoire. Garino monte sur la 3ème marche s’étant farouchement battu jusqu’au bout. Burnichon, Chol et Golfier suivent dans l?ordre. Pelosi a progressivement pris le dessus sur Salino qui rêve pour le Mont-Blanc d?un nouveau moteur et de nouvelles suspensions.

Bravo à Alain et Marie-France Triniane qui ont réalisé une très belle course, en attaquant à bonne escient et en sortant les temps scratch quand il le fallait.

Ce rallye est vraiment superbe. Il a tout pour devenir un rendez vous important de la saison, du moins pour ceux qui ne visent pas le titre. Quelques aménagements seront proposés aux organisateurs pour le rendre encore plus attrayant. Michel qui fait partie de l’ASA Drôme devrait s’en charger. Il nous tiendra au courant.

Henry Dupasquier pour Rallyevh.

Laisser un commentaire