займы онлайн наличными микрозаймы онлайн наличными займы онлайн микрозаймы онлайн срочные займы онлайн наличными срочные микрозаймы онлайн наличными займ онлайн микрозайм онлайн займ онлайн наличными микрозайм онлайн наличными займы онлайн наличными микрозаймы онлайн наличными

Soutenez nos annonceurs et sponsors et visitez leurs sites

Rallye de la Drôme 2006 ( Paul Friedman)

[nggallery id=25]

Rallye Hors Championnat

Les VH roulent devant : 17 équipages répondent présents à l’offre de l’ASA Drôme

Forces en présence

17 engagés pour ce 3 ème rallye de la Drôme. 2 forfaits inexpliqués : Jourdan sur R 5 Alpine et Chabanon sur A 110 1440.
6 magnifiques 911 au départ dont la RSR de Triniane,la 3 Litres de Bassaler, la 2,7 de Pauget au look de RS, les 2,4 de Garino et Vaubourg, la 2,2 de Chol et la 2 Litres de Burnichon. 2 Alpine dont la 1800 de Closier et la 1600 SC de Dupasquier qui court pour la 1 ère fois avec cette voiture, la superbe Elan de Soleil, 2 Alfa 2000 pour Guillaud et Poncet, la Kadett de Guinchard, la Fulvia de Nicholson et la 104 ZS de Leblanc ( 1 er rallye)

Es 1 Oriol 10, 9 kms
Une montée large et rapide, un long faux-plat presque droit et on virevolte ensuite le long de la rivière. Un chrono assez difficile.
Triniane s’envole devant Soleil à 10 » dont l’auto ne tire pas ( heureusement), Bassaler à 8/10 devant Closier 3 » derrière. Le trou est fait avec Vaubourg qui se plaint de ses pneus pas adaptés à ses jantes à 28 » du 1er, super Burnichon à 32 ». Guillaud fait un bon temps entre Garino et Dupasquier , Chol s’arrête dans un nuage de fumée, Guinchard et Nicholson commencent leur bagarre. Poncet et Leblanc débutent, il faut laisser du temps.

ES 2 Col de Tourniol 13, 2 kms
Le début est très pentu, la descente est truffée d’épingles avec des gros freinages.
Les grosses 911 s’envolent, Triniane devant Bassaler à 1/10, Closier à 10  », Vaubourg à 17, Garino et Pauget à 36  », Burnichon est tout prêt à 42 , 24 » devant Dupasquier. Soleil n’ a pas de puissance avant 6000 tours et il se traine dans la montée et en sortie d’épingle.

ES 3 Oriol 2
Trinane et Bassaler dans la même seconde, Soleil à 5 » qui roule bien quand c’est plat, Vaubourg à 8 » qui a changé ses pneus, Closier à 9 », Pauget qui commence à bien s’habituer à sa nouvelle coéquipière Lucie à 24 », Burnichon le suit à 2 ». Nicholson et Guinchard dans la même seconde.

ES 4 Tourniol 2
Triniane devant Bassaler à 6 », Vaubourg à 13, Closier à 14 devant Pauget à 21 » qui roule de mieux en mieux, Garino manque de couple mais il est 10 » devant Burnichon . Dupasquier se sent mieux aussi 21 » derrière Burnichon. Soleil est mal par contre, l’auto ne relance pas. Poncet se rapproche de Guillaud.

On rentre à St Jean en Royans de jour, sans arrêt de course, le top.
Par contre on repart le lendemain à 7 h 00 !!
Soleil demande quel est l’idiot qui a négocié le départ des VH devant!

2 ème étape: 3 fois 3 spéciales très différentes les unes des autres.

ES 5 La Motte Fanjas 7,8 kms
7 h32 !Une petite route à plat mais piégeuse, toute en bosses et virelets en devers. Des relances aussi, il de la puissance et de la vivacité.
Triniane sous les 5 ‘, devant Vaubourg à 10 », Closier à 11 », Soleil à 15 qui garde son moteur à 6000 tours, Pauget à 19 et Garino à 23 ». Exploit de Guinchard à 40 » devant Dupasquier à 42 ».
Bassaler fait un tête à queue sur une bosse vicieuse , la voiture ne veut pas repartir : il abandonne. Burnichon tout en attaque ne voit pas la bosse derrière le virage, il saute direct dans le champ de luzerne, fait un peu les foins, fait le tour du champ pour trouver la sortie et reprend la spéciale dans un temps moyen bien sûr.

ES 6 Bouvante 7,8 kms
Une spéciale large et rapide genre Charbo. 1 épingle large mais peu de relance.
Voilà un bon terrain pour Closier 2/10 derrière Triniane. Vaubourg avait promis à Closier de lui prendre 1  » au kil dans cette spéciale : pas de bol c’est lui qui mange à 7 ». Soleil à 14, Pauget à 15, Garino à 19 ». 2ème exploit de Guinchard à 47 »devant Guillaud et Poncet. Sylviane Burnichon n’ a pas apprécié la balade dans le champ de luzerne, Guy arrête à la fin de la spéciale.

ES 7 Col de l’Echarasson 7, 6 kms
Un début à plat mais avec plusieurs gauches qui referment avec du goudron fondu; très difficile.Puis une descente rythmée très sympa.
Triniane connaît bien cette descente, il fait un bon temps en 5′ 07, Vaubourg suit à 11 », Closier qui ne lâche pas Vaubourg à 12 », Garino à 19 devant Pauget et Dupasquier. Les temps sont assez proches dans l’ensemble. Mais ou sont donc Soleil et Guillaud ?
Soleil est en panne d’essence; c’est donc dans l’alimentation que ça cafouillait. Guillaud a voulu couper par la forêt, mais son Alfa n’ a pas voulu monter sur un arbre: ils restent tout les 2 dans la spéciale.

ES 8 La Motte Fanjas 2
Triniane améliore de 2 » avec 4’56, Closier qui veut montrer à Vaubourg qui c’est le patron améliore de 7 » à 5’01, Vaubourg améliore de 5 », Garino de 4 », Pauget pareil, exploit de Dupasquier qui améliore de 12 », Guinchard le suit à 7 ».
Dans le dernier gauche précédent la ligne d’arrivée, Closier casse son couple conique : abandon

ES 9 Bouvante 2
Triniane améliore en 4’56 devant Vaubourg à 12 », Pauget à 20 » et Garino à 25  ». Nicholson est 11 » de vant Poncet, Leblanc a des difficultés avec ses pneus du commerce.

ES 10 Echarasson 2
Tout le monde est plus cool. Dupasquier 5 ème temps. Poncet se venge de Nicholson

ES 11 La Motte Fanjas 3
Exploit de Pauget à 11  » de Triniane mais 1 » devant Vaubourg . Garino est régulier, Dupasquier aussi devant Guinchard et Poncet qui rend la monnaie à Félicity, Leblance à 9 » de la Fulvia seulement.

ES 12 Bouvante 3
Tout le monde ralenti, mais ça se resserre entre Guinchard, Nicholson et Poncet

ES 13 Col de l’Echarasson 3

Assurance tous risques Triniane perd 12  » sur le meilleur passage, Pauget se sent de mieux en mieux par contre, il améloire devant Garino bien présent et Vaubourg au coude à coude avec Dupasquier qui terminera avec un grand sourire. Poncet 6 ème temps devant Guinchard qui met la pâtée à Félicity.

Classement général

Triniane, Vaubourg à 2’51 » et Pauget à 4’28 ». Les écarts sont assez faibles finalement. Puis Garino, Dupasquier, Guinchard, Poncet, Nicholson et Leblanc. L’exploit de la course revient à Guinchard qui devance Poncet et Nicholson. Mention spéciale à Henri et Dominique Dupasquier qui pour leur 1 ère course avec leur 1600 SC de série ont roulé de mieux en lieux.
Sur le podium, le mélange des genres est drôle: Triniane répond aux questions par un laconique  »RAS », Vaubourg le poète se lance dans une comparaison avec un orchestre disant que les musiciens avaient abandonné mais que les solistes étaient sur la podium! Merci Patrick!
Heureusement Pauget raconte sa joie, Garino dit qu’il a du mal à s’habituer à son moteur, Dupasquier est ravi et félicite l’organisateur, Guinchard, Poncet, Nicholson et Leblanc sont bien content d’être là.

Laisser un commentaire