займы онлайн наличными микрозаймы онлайн наличными займы онлайн микрозаймы онлайн срочные займы онлайн наличными срочные микрозаймы онлайн наличными займ онлайн микрозайм онлайн займ онлайн наличными микрозайм онлайн наличными займы онлайн наличными микрозаймы онлайн наличными

Soutenez nos annonceurs et sponsors et visitez leurs sites

Drôme VHC 2009

[nggallery id=54]

Forces en présence

39 autorisés au départ, du jamais vu sur le continent. On est pas loin du record Français, c’est même peut être le record.
Sur ces 39, seulement 11 en tourisme et une seule en groupe 1, celle de la famille Guinchard, 4 BMW 2002, 1 Volvo Amazon, 1 Cooper, 1 Alfa 1300 GT, 1 104 ZS.
Sur les 28 qui restent, une majorité de groupe 4 avec plutôt des gros moteurs. 17 Porsches 911 et 914, 10 Alpines A 110, A 310, 5 Alpine,5 Turbo, 1 Lotus Elan.

Assistance 1
Rien de spécial sauf pour Closier qui voit sa bobine rendre l’âme en remettant en route. L’assistance du garage Pozzalo fait merveille mais ça coûte 8 minutes de retard au CH1 soit 1’20 de pénalité. Sympa comme handicap.

ES 1 Oriol 10, 9 kms. Comme mise en bouche, il n’y pas mieux: du très rapide au début, de belles épingles larges avec piège(s) , des grandes courbes à toc, puis au bord de la rivière, ça se gâte. C’est très vite mais ça saute dans tous les sens et c’est agrémenté de petits virages qui referment .
Cristophe Terriou le préparateur de l’auto de JC Andruet est libre de rouler, ce n’est pas lui qui assure l’assistance. Co-pilotée par Anne Drouilleau ils signent le scratch en 5’56 »8 ! JC Andruet et Martine Rick sur la 911 RSR allégée sont à 3 »3, Jean Charles Rédélé et Laurent Cordonnier sur la nouvelle A 110 1800 sont à 5 »1, Burnichon/Mollar 911 groupe 4 à 9 »4.
Ces 4 là ont fait le trou sur un trio composé de Triniane/Perrin 911 RSR à 20 », Closier père et fille A 11O à 21 » et Alféro/Bevilacqua à 22 ». Servais/Forte 911 2,7 RS suivent à 28 »
Bassaler/Bassaler 911 SC ratatouille, Baillière et madame 911 2,4 S se chauffent, Tomatis /Gaudfrin 911 Carrera lèvent le doigt, Paul Rouby/Garcon 5 Alpine Groupe 2 1 ère tourisme, Repellin fils et père Ford escort RS, Vayssettes frères 2002 ti Groupe 2, Pilloux /Pintout 911 SC 3L( préparée par le garage Pozzalo) ont un moteur neuf avec interdiction de le casser et ils ne dépassent pas 6000 tours, Monti/Vedrenne A 310 1800 ….toutes ces autos se suivent à 1 » les unes des autres puisque Monti est à 40 » du 1er.
Du côté des perfs. On note Grimaud/Cottin A 310 1800 à 48 » et Metzger/Mora A 310 1800 dont c’est la 1 ère participation et Leblanc/Quintat 104 SZ 29ème scratch.
Côté défaillance, Max Soleil et madame, Lotus Elan doivent s’arrêter pour rebrancher une cosse baladeuse, Malsot/Dubois Volvo joint de culasse, Roure/Berthonneau (avec la belle Ascona 400 partie au taquet) se font pièger dans le mauvais double gauche du début et restent sur place.
La 911 2L de Huyghe de Mahenge a des problèmes mécaniques.

ES 2 Col de Tourniol 13,2 kms. Une spéciale pour costauds : à peu près 10 kms en forte descente avec pas mal d’épingles. Il faut des freins et de la relance + un gros coeur et de la perséverance car si on se relache les secondes s’envolent.
Terriou fait un temps canon 8’40 ( 7ème moderne) devant Andruet à 3 »8 et Rédélé à 10 »6.
Alféro avait fait le scratch l’an dernier, il est à 18 » devant Triniane à 19 , Servais fait fort à 24 »5, 2/10 devant Burnichon. Bassaler et Closier sont à 30 » avec 1/10 en faveur de Bruno. Brunel 911 groupe 4 se rapproche à 38, 1 » devant Baillière.
En tourisme, c’est la 5 Alpine de Rouby qui mène 8 » devant Repellin.
Max et Chantal Soleil se posent sur le talus dans une épingle de la montée et abandonnent.

ES 3 Oriol 2 .
Rédélé se dit qu’il doit profiter de la relative torpeur de Jean Claude Andruet. Il fait péter un temps 5’56 » ( 9ème moderne) devant Andruet à 3 »5. Burnichon aussi de fâche à 10 »6, Terriou à 11 »2 s’est fait une chaleur qui le calmera pour le week end car il a déreglé son train avant. Alféro améliore à 20 » puis viennent Triniane, Closier, Servais , Bassaler qui se plaint de sa voiture. Repellin bat Rouby de 4/10 ! Baillière, Tomatis, Balthazard, Pilloux sont dans un mouchoir que partagent aussi Monti et Brunel. C’est Chauvin qui mène les BM. Rodoz a du mal à tenir sa 2L de 1965 sur la route et Leblanc se bat comme un beau diable.
Vayssettes grille son embrayage et rejoint son pote Roure sur le bas côté.

ES 4 Col de Tourniol 2
2ème scratch de Rédélé en 8’47 ( 8 ème temps moderne) Andruet à 2 »7, Alféro à 8 »5. Exploit de Servais à 16 » devant Triniane, Burnichon dont le moteur fume, Terriou et Closier à 31 ». Joli temps de Grimaud 16 ème. Bernard Duret et madame pour leur retour avec leur A 110 1300 commence à bien rouler et devance Leblanc de 2/10 ème

Fin de la 1 ère étape
1 er Andruet
2 ème Rédélé à 2 »4/10
3 ème Terriou à 24 »
4 ème Burnichon à 51  » puis Triniane, Alféro, Servais, Closier ( sans la pénal), Bassaler….;
Rouby 11 ème, Chauvin 2 ème en tourisme est 24 ème. Repellin repartira en super rallye.
Le soir cocktail Rallyevh au Castel Fleuri avec la visite amicale de Erik Comas.

7 h 30 départ de la 2 ème étape du Dimanche.. Stupeur dans le paddock, la pénalité de Closier ( qui ne moufte pas, chacun son métier) n’est pas comptée, l’Alpine repartira 8 ème !!
ES 5 La Motte Fanjas 7,8 kms. Petite route entre champs et maisons, des sauts, des petits ponts, des devers……idéale pour les Alpines.
Pas de bol, les grosses autos aiment ça aussi et Andruet est bien réveillé avec son auto qui carbure bien maintenant, il devance Rédélé de 2 »9, Burnichon de 7 »3, Terriou de 11,2, Alféro de 14 »1, Closier de 16 »9, Servais de 23 »2., Baillière et Brunel à 25 et 26.
Rouby 10 ème temps devant Bassaler dont la pompe à essence ne marche pas bien, Repellin même temps. Pilloux bat Triniane de 2 ».

ES 6 Bouvante 7,5 kms . Ca monte, c’est rapide, le moindre lever de pied te coûte 2  ».
Andruet justement ne lève pas lui, c’est pour ça que c’est un champion. Il fait le meilleur temps en 4’26, Rédélé à 5 » est un tout bon aussi car il n’a pas la cavalerie des 911, Terriou à 6 »8, Burnichon à 6 »9 ! Triniane à 12 »2, Bassaler à 12 »7 ! ( on vous raconte: on connaît la réputation de Bruno Bassaler qui ne dépense rien sans raison et bien c’est Triniane qui lui a simplement nettoyé ses relais qui étaient oxydés! Des relais de 30 ans sans doute), Alféro à 17 »9, Closier à 19 », Servais à 22 ».
Paul Rouby malgré son talent ne réalise que le 17 ème temps: il faut la monter l’auto avec le poids !
Metzger bat Monti dans cette spéciale: l’apéro doit se préparer.
Repellin a des soucis, Rodoz aussi a qui on dit qu’il perd de l’huile. Il monte donc au ralenti puis abandonne . Il se rendra compte avec François Gagnaires que la flaque d’huile venait d’une autre auto. L’exceptionnelle organisation de la Drôme lui attribue un triple zéro et les 2 larrons repartent.

ES 7 L’echarasson 7,4 kms. Le début à plat est assez difficile avec des virages qui referment puis la descente genre piste de bobsleigh est ébouriffante.
Andruet fait le scratch en 4’35 »9 ( 7 ème moderne), Terriou retrouve des couleurs à 2 », Burnichon dont le moteur joue des castagnettes à 15 » et voilà Bassaler à 18 »7 qui bat son bienfaiteur Triniane à 19 »4, Servais qui aime bien les descentes apparement à 19 »9, Alféro à 20 », et voilà Rédélé à 22 », mais que se passe t’il ? Il a fait un tête à queue le bougre, 2 fois marche avant, marche arrière qui lui fait perdre 15 à 20 ». Il était bien au maximum depuis le début. Laurent Cordonnier dira que les talus les ont bien aidé à revenir sur la route en plusieurs occasions.
Joli 10 ème temps de Balthazard à 25 »6, son pote Lagier à 28 »3 n’est pas loin.
Regroupement et assistance.
L’affaire Closier ( la penal. non affectée) rebondit. Quelques bonnes âmes pensent que c’est vraiment pas normal. Ils pensent tellement fort que la direction de course est alertée et demande à l’équipage de venir éclairer sa lanterne. Si le retard est noté sur le carnet la pénalité sera effective. Point final, laissons faire les chefs. Les Closier repartent continuer leur bagarre avec Servais à qui ils ont repris 5 » sur la 1ère boucle sur les 11 de retard.
Burnichon , moteur out ne repart pas. Avec Serge Mollar ils viendront voir passer les potes.

ES 8, 9 et 10 ; 2ème boucle
Andruet fera tous les scratch, Rédélé prend 5 » à chaque fois, Alféro et Terriou une quinzaine. Closier 5 ème temps dans la 8 reprend seulement 5/10 à Servais, Bassaler s’accroche et prend 3/10 à Triniane ( quelle honte de taper son bienfaiteur). Exploits de Rouby et Pilloux qui a certainement demandé l’autorisation de prendre quelques tours de +. Baillière est plutôt calme derrière Repellin, JP François 2,7 RS se bagarre avec les A 310 de Monti et Grimaud
Dans la 9, Servais, Closier, Bassaler sont au coude à coude. Tomatis 9 ème temps devant Baillère et Pilloux.
Grimaud et Monti A 310 en 1 », Metzger et Hoffman R 5 Turbo en 2 ».
Dans la 10, statu quo en tête. En 1300 Duret remonte sur Damseaux sur Cooper, Hoffmann à des problèmes mécaniques.
Dernier regroupement et assistance.
La pénalité de Closier est bien dans les comptes, les bonnes âmes sont satisfaites. L’Alpine se retrouve 9 ème à 5 » de Baillière : parfait voilà une autre bagarre en prévision.

ES 11, 12 et 13 dernière boucle.
Dans la 11 La Motte Fanjas, le quatuor de tête, Andruet, Rédélé, Terriou, Alféro est groupé en 13 »9.
Puis la bagarre Bassaler, Servais, Closier en 8/10 èmes. Baillière perd 4 » sur Closier ( reste 1 »).
Derrière c’est pareil, Brunel, Reppelin, Rouby, Triniane, Pilloux sont en 4 ».
Dans la 12, Bouvante, Bassaler 5 ème temps devant Servais et Closier en 5/10 ème, Baillière perd 3 »5/10 sur Closier et se fait passer au général, Repellin 10 ème temps, Brunel, Pilloux,François, Tomatis en 6 ». C’est chaud tout ça et dans la bagarre des secondes Servais reste devant Closier.
Pour mémoire, dans les 14 premiers, il y a 10 Porsches 911, 3 Alpines et une tourisme la Ford Escort.

La 13 est annulée suite à la sortie d’un moderne, on rentre à St Jean en Royans par la magnifique route de la Combe Laval.

Classements:

Période 1 et 1S:
1 ers Duret Bernard et Annie.. A 110 1300 1 h 25′ 42  » 1er de classe
2 èmes Damseaux/ Felot.. Cooper à 2 » 3/10
3 èmes Bosson JM et Monique.. Alfa GT 1300 à 6’16 »

Période 2 et 2S
1 ers JC Andruet / Martine Rick.. 911 RSR…. 1 h 05’55 » 1er de classe
2 èmes JC Rédélé / Cordonnier.. A 110 1800 …..à 1’01 » 1er de classe
3 èmes Triniane / Perrin.. 911 RSR………………….à 3’51 »
4 èmes Servais : Forte…….911 2,7 RS………………à 4’01
5 èmes Bassaler Bruno et Hubert .. 911 Carrera…à 4’42 »
6 èmes Closier Michel et Valérie….A 110 1860…à 5’32 ( pénalité 1’20 » )
7 èmes Baillière Hervé et Elizabeth..911 2,4 S……à 5’34 1er de classe

Période 3
1 ers Terriou et Anne Drouilleau.. 911 SC………..1 h 07′ 14 » 1 er de classe
2 èmes JL Alféro/ JC Bevilacqua…..A 310 1800….à 2′ 04 1 er de classe ..( pénalité 10 »)
3 èmes Paul Rouby/ Alain Grcon……5 Alpine……….à 5’01 1 er de classe

Cette 6 ème édition du Rallye de la drôme est une vraie réussite; les organisateurs sont aux petits soins avec les VH, la ville de St Jean en Royans accueillante, le garage Da Silva rend service à tout le monde, le Castel Fleuri excellent, les spéciales sont faciles à reconnaître, les parcs d’assistance sont au centre ville, le tout avec la promotion de Rallyevh .com et c’est un succès. Il y avait d’ailleurs 14 membres du Team Rallyevh au départ.
Jean Claude Andruet a d’ailleurs fait l’éloge de l’épreuve à la remise des prix. Nous souhaitons faire encore mieux l’an prochain.

Laisser un commentaire